Si vous lisez cet article, c’est que vous savez déjà ce qu’est la recherche utilisateur, que vous souhaitez en faire ou que vous en faites déjà. Si ce n’est pas le cas, je vous invite à lire cet article avant ;)

Quand on prépare une session de tests utilisateurs ou d’interviews, il ne suffit pas de savoir où trouver les bonnes personnes avec les bons profils - il faut aussi savoir comment les faire venir ! Cela pose toujours beaucoup de questions : faut-il les rémunérer ? A quelle hauteur ? Est-ce que cela ne crée pas d’emblée un biais dans la sélection ? Il y a de quoi s’arracher les cheveux. Mais plus pour longtemps, grâce à ce guide que nous avons compilé avec amour pour nos clients, et que nous vous partageons aujourd’hui !

Faut-il proposer une indemnisation aux participants ?

La réponse courte est oui.

Plus précisément : ce n’est pas obligatoire, mais c’est très difficile de faire sans - surtout dans le qualitatif, qui demande un temps et une énergie plus importante de la part des participants - si vous voulez viser en dehors de vos connaissances directes (amis, famille, collègues).

En effet, les études montrent que le taux de réponses et de participation est plus élevé lorsqu’il y a une récompense à la clé (un exemple ici) :

  • Participer à une étude est une forme d’échange social. Si de votre côté vous obtenez de précieux retours pour améliorer vos produits et services, il faut que votre interlocuteur reçoive quelque chose en échange - même s’il·elle fait partie des fans de votre marque, de vos clients très proches ou de votre communauté très engagée.
  • En montrant que vous valorisez et respectez le temps de vos interlocuteurs, ils sont plus enclins à respecter le vôtre, et sont donc moins susceptibles d’annuler à la dernière minute ou de prendre l’étude à la légère.

La bonne nouvelle, pour ceux qui ont peu de budget, c’est que la contrepartie n’a pas forcément besoin d’être monétaire. Vous pouvez offrir des goodies, un produit en avant-première, des remises sur vos services… Tout en restant réaliste sur l’attrait que peuvent avoir ces éléments en nature !

Gardez aussi en tête que selon le mode de contrepartie que vous choisissez, vous pouvez rendre l’accès à certains profils plus difficile - c’est d’ailleurs le sujet du paragraphe suivant!

Choix de la contrepartie et biais de sélection

Malheureusement, le choix de la contrepartie va attirer différents types de profils, ce qui crée un biais de sélection. C’est pourquoi ce choix est crucial, cela vous permettra d’en tenir compte, à défaut de pouvoir l’éviter.

De manière générale, 4 types d’indemnisation sont communément pratiquées. Nous allons vous récapituler les avantages et inconvénients de chaque type de contrepartie (ces apprentissages sont eux-même principalement tirés de ces résultats de recherche) :

La contrepartie monétaire

Par exemple, un virement, des chèques cadeaux Amazon ou multi-enseignes…

AvantagesInconvénients
Votre étude reste plus facilement anonyme
Le plus versatile, généralement considéré comme le plus efficace
Attire plus facilement des personnes en besoin d'argent (étudiants, retraités...)
Le budget est proportionnel au nombre de participants, donc vite cher
Utiliser quand...A éviter si...
Votre cible est large
Vous n'avez pas facilement accès à cette cible à travers votre réseau / parmi vos clients et utilisateurs
En soi, toujours un bon choix, mais si vous donnez le mauvais montant pour la mauvaise cible, vous allez attirer des profils moins qualifiés (cf notre grille de rémunération plus bas)

La contrepartie en nature

Par exemple, un cadeau, un accès premium gratuit pendant quelques mois, une remise à faire valoir sur votre site...

AvantagesInconvénients
Potentiellement plus économique
Peut renforcer l'image de votre marque auprès de vos utilisateurs
Peut dévoiler votre marque
Vos utilisateurs convaincus seront potentiellement moins critiques
Attirera plus difficilement ceux qui ne vous aiment pas / ne vous connaissent pas
Utiliser quand...A éviter si...
Vous voulez parler à vos utilisateurs déjà convaincus / aux "fans" de votre marque / à votre communauté engagéeVous voulez attirer les utilisateurs de vos concurrents / les utilisateurs qui vous ont quitté
Si vous voulez rester anonyme pendant le recrutement

La loterie

Il s'agit souvent de tirer au sort un ou plusieurs participants pour gagner un lot d’une grosse valeur, monétaire ou en nature

AvantagesInconvénients
Pour un budget plus faible, vous pouvez promettre une plus grosse somme / un plus gros cadeauLe gain n'étant pas systématique, n'attirera pas les profils moins joueurs et avec une certaine aversion du risque
Utiliser quand...A éviter si...
Sur des tests à grosse échelle et demandant peu d'investissement (études quanti ou non modérées de moins de 20min par exemple)Si vous savez que vos utilisateurs cibles ont une aversion au risque
Si votre recherche utilisateur demande beaucoup de temps / d'énergie au participant

Le don

Par exemple, une promesse de don à une association / ONG / cause de votre choix, ou un montant fixe que vous reversez au nom de vos participants aux organismes de leur choix.

AvantagesInconvénients
Positif pour votre image et pour celle des participants
Même un petit montant par don peut suffir pour motiver les participants
Attire surtout les personnes sensibles à la cause de la ou les associations / ONG choisies
Pas adapté à tous les projets
Utiliser quand...A éviter si...
Quand votre cible est peu sensible au gain personnel
Quand vous ciblez des personnes sensibles à une certaine cause
Si vous visez un public très large

Comment gérer le biais de sélection ?

Vous avez ainsi deux possibilités pour prendre compte du biais de sélection lorsque vous choisissez votre format d'indemnisation :

  • en profiter pour viser votre cible au plus près : après tout, en qualitatif, on ne recherche pas un échantillon représentatif de la population générale, mais quelques personnes correspondant à un profil particulier. Par exemple, si vous voulez surtout interviewer des personnes qui aiment la cuisine, proposer un set de couteaux de cuisine vous évitera d’attirer trop de profils qui sont complètement à côté de votre cible.
  • faire varier les formats de contrepartie pour compenser les biais introduits. Le plus commun est par exemple d’à la fois inviter vos utilisateurs existants en leur proposant quelques mois gratuits sur votre produit, tout en recrutant des personnes qui ne vous connaissent pas ou moins avec comme contrepartie une somme monétaire fixe.

Dans le cas du monétaire, combien donner ?

C’est la question que nos clients nous posent le plus souvent ! Trop donner, c’est risquer d’exploser son budget pour rien. Trop peu donner, c’est risquer de mal recruter. Alors comment déterminer le bon montant ?

3 critères principaux vont avoir un impact sur le montant :

  • Les caractéristiques démographiques de votre cible : ciblez-vous des personnes globalement peu disponibles ? des professions généralement très bien payées ? Après tout, un étudiant et un avocat ne valorisent pas 100€ de la même manière !
  • L’accessibilité de votre cible : à quel point votre cible est-elle représentée dans la démographie générale ? En effet, plus le montant est élevé, plus la proportion de personnes intéressées va croître. Par conséquent, pour viser une population restreinte, augmenter le montant augmentera vos chances que votre cible se trouve parmi les personnes intéressées. Par exemple, si vous cherchez des personnes ayant récemment voyagé en Australie, et que c’est une destination choisie par seulement 0,5% des voyageurs français, augmenter le montant de la contrepartie vous aidera à les convertir.
  • Le niveau d’effort que demande votre test utilisateur ou votre interview : la durée de votre entretien, la nécessité de se déplacer ou non, la difficulté des tâches que vous allez demander, sont autant de facteurs à considérer.

Pour vous simplifier la tâche, nous avons compilé une grille de montants minimums et idéaux selon ces différents critères. Modulez-les en fonction de votre connaissance de votre cible et de votre marché, mais gardez en tête que plus vous baissez le montant, plus votre recrutement sera difficile - et vous augmenterez sensiblement la proportion de personnes qui ne répondent que par appât du gain, sans réelle considération pour votre étude !

Modéré, en physiqueModéré, à distanceNon modéré
Cible B2C accessiblemin : 40€ / h
idéal : 60€ / h
min : 25€ / h
idéal : 40€ / h
min: 15€ / h
idéal : 30€ / h
Cible B2C peu accessiblemin : 60€ / h
idéal : 80€ / h
min : 30€ / h
idéal : 60€ / h
min: 15€ / h
idéal : 40€ / h
Cible B2B (cible professionnelle) - à moduler en fonction du TJM de la cibleà partir de 200€ / hà partir de 100€ / hà partir de 60€ / h

J’ai déterminé comment indemniser mes participants. Et maintenant ?

Félicitations, c’est une grosse étape de passée ! Cela vous aidera à maximiser vos chances de recruter les bons profils de participants. Maintenant, vous vous en doutez bien, cela ne suffira pas. Pour optimiser votre campagne de recrutement, pensez aussi à :

  • Rédiger un message d’accroche court et impactant, pour que vos participants potentiels comprennent à la fois l’importance de leur participation, ce qu’ils ont à y gagner, et le degré d’effort qu’ils devront fournir.
  • Faire un bon questionnaire de sélection, qui permettra d’écarter les mauvais profils : les opportunistes, ceux qui ont mal compris vos attentes, ou encore, éviter d’avoir trop de profils similaires si vous visez une répartition en particulier
  • Définir où recruter vos participants : qu’ils viennent de votre CRM, de votre communauté de followers sur Twitter ou Facebook, ou d’un forum dédié à un centre d’intérêt particulier, trouver le bon vivier est essentiel. C’est notre spécialité chez Tandemz, donc n’hésitez pas à nous contacter pour nous parler de vos besoins !
  • Affiner votre message et la contrepartie selon les résultats : si vous avez du mal à recruter, ou si vous attirez beaucoup de profils qui ne correspondent pas à votre cible, c’est peut-être que le message n’est pas clair ou que l’indemnisation promise n’est pas adéquate !